fbpx

EXAMEN VTC

Un objectif : 100% de réussite

Vous souhaitez passer l’examen VTC ? Sachez qu’il se décompose en deux étapes : un premier examen théorique et un examen pratique. A savoir, la réussite à la partie théorique est nécessaire pour pouvoir passer la pratique. Et la réussite à la pratique vous permettra d’obtenir votre carte VTC, indispensable à l’exercice du métier de chauffeur VTC.

Vous voulez avoir les meilleures chances de réussite pour votre examen VTC ? Il est alors vivement conseillé de suivre au préalable une formation VTC, pouvant être financée à 100% selon éligibilité.

Examen VTC : un passage nécessaire pour devenir chauffeur privé

Si vous voulez devenir chauffeur privé, il vous faut obligatoirement passer l’examen VTC (sauf exception). Et bien évidemment, seule la réussite vous ouvrira les portes du métier. En l’occurrence, réussir l’examen vous permettra d’obtenir votre carte professionnelle, indispensable à l’exercice de la profession.

Un examen en deux étapes

Comme évoqué plus haut, l’examen VTC se déroule en deux phases. Tout d’abord, vous allez passer une épreuve d’admissibilité (théorique) et une épreuve d’admission (pratique). Pour rappel, seuls les candidats ayant réussi la première partir peuvent accéder à l’épreuve pratique.

as du vtc

En quoi consiste l’examen obligatoire pour l’obtention de la carte de chauffeur VTC ?

L’examen VTC théorique

C’est un prérequis obligatoire afin de pouvoir se présenter à l’épreuve pratique. Pour être admissible à l’examen VTC pratique, il faut obtenir une moyenne générale d’au moins 10/20 à l’épreuve théorique.

De plus, chaque épreuve est soumise à une note éliminatoire. Si le candidat obtient une note inférieure à celle-ci, il est éliminé́, quels que soient ses autres résultats.

A savoir, c’est la Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), qui a la charge d’organiser et de corriger cet examen VTC théorique.

examen élève

Les épreuves

L’examen VTC théorique comporte 7 épreuves énumérées ci-dessous. A savoir, 5 matières incarnent un tronc commun VTC Taxi. Et 2 matières sont spécifiques au métier de chauffeur privé. En fonction des matières, les candidats feront face à un QCM (questionnaire à choix multiples) ou à un QRC (questionnaire à réponse courte).

Epreuve :

Réglementation du Transport public particulier de personnes (T3P)

Coefficient : 3

Durée : 45 min

Note éliminatoire : 6/20

5 Questions à réponse courte notées sur 2 points et 10 Questions à choix multiples notées sur 1 Point.

Epreuve :

Gestion d’entreprise

Coefficient : 2

Durée : 45 min

Note éliminatoire : 6/20

2 questions à réponse courte notées sur 2 points et 16 Question à choix multiples notées sur 1 point.

Epreuve :

Sécurité Routière

Coefficient : 3

Durée : 30 min

Note éliminatoire : 6/20

20 questions à choix multiples notées sur 1 points.

Epreuve :

Langue Française

Coefficient : 2

Durée : 30 min

Note éliminatoire : 6/20

3 questions à réponse courte notées sur 2 points et 7 questions à choix multiples notées sur 2 points.

Epreuve :

Langue anglaise

Coeff : 1

Durée : 30 min

Note éliminatoire : 4/20

20 questions à choix multiples notées sur 1 point.

Epreuve :

Développement commercial

Coeff : 3

Durée : 30 min

Note éliminatoire : 6/20

4 Questions à réponse courte notées sur 2 points et 12 questions à choix multiples notées sur 1 point.

Epreuve :

Réglementation VTC

Coeff : 3

Durée : 20 min

Note éliminatoire : 6/20

3 questions à réponse courte notées sur 4 points et 6 questions à choix multiples notées sur 2 points.

 

L’examen VTC étant relativement difficile, nous vous conseillons de vous y préparer au mieux dans un centre de formation agréé.

L’examen VTC pratique

Accessible seulement à celles et ceux ayant réussi la théorie, l’examen VTC pratique consiste en une mise en situation professionnelle d’environ 45 minutes. Le candidat sera alors au volant d’un véhicule équipé d’un dispositif double-commande, dans lequel seront présents deux examinateurs. 4 points seront évalués…

examen élève

Comment êtes-vous évalué?

Au cours de l’examen VTC pratique, vous allez être noté selon 4 axes.

  • Préparation et réalisation du parcours (noté sur 3 points). Ici, les examinateurs évalueront la pertinence du parcours choisi par le chauffeur, sa réactivité, sa maitrise du GPS et d’une carte imprimée.
  • Conduite et sécurité routière (noté sur 10 points). En l’occurrence, la note portera sur le respect du code de la route, le confort des passagers, la prise en charge et le dépôt des clients et la sécurité de ces derniers.
  • Relation client et informations touristiques (noté sur 5 points). Ici, plusieurs éléments seront pris en compte : la présentation du candidat, l’accueil et le départ du chauffeur, la vérification de l’état du véhicule avant et après le service, la culture générale et touristique.
  • Facturation (noté sur 2 points).  Sur ce point, les examinateurs jugeront la maîtrise de la gestion, de l’édition de devis et de factures.

Après le passage de l’examen VTC pratique, il vous faudra attendre 2 à 3 semaines pour connaître le résultat. Celui-ci vous sera communiqué par courrier ou par email.

Examen VTC : les conditions d’inscription

Vous avez envie de vous inscrire au prochain examen VTC ? Pour ce faire, notez alors que vous devez remplir certaines conditions.

Tout d’abord, vous devez avoir la citoyenneté européenne. Si ce n’est pas le cas, vous devez disposer d’un titre de séjour vous autorisant à exercer sur le territoire français.

Ensuite, vous devez avoir le permis de conduire depuis au moins 3 ans. De plus, vous ne devez pas être soumis à une période probatoire.

En parallèle, vous devez avoir les capacités d’exercer la profession de chauffeur privé.

A savoir, votre casier judiciaire et une visite médicale VTC vous seront demandés après votre réussite à l’examen, au moment de la demande de carte professionnelle.

Comment s’inscrire à la prochaine session ?

Comme vous l’avez compris, ce sont les CMA (Chambres des Métiers et de l’Artisanat), qui organisent les examens VTC/Taxis. Et celles-ci assurent également les corrections.

Pour vous inscrire, il vous faudra donc constituer un dossier d’inscription sur le site EVALBOX. Dans cet objectif, vous devez tout d’abord créer un compte sur la plateforme Evalbox. Cela vous permettra ensuite de transmettre votre dossier d’inscription en ligne avec tous les éléments demandés (listés ci-dessous).

  • Votre carte nationale d’identité ou votre passeport (ou si vous êtes étranger, un titre de séjour valide, vous autorisant à exercer sur le territoire français accompagné de votre passeport).
  • Votre permis B recto-verso en très bon état (attestations non acceptées).
  • Un justificatif de domicile datant de moins de 3 mois, par rapport au jour de l’examen VTC désiré.
  • Votre signature apposée sur une feuille blanche.
  • Une photo d’identité au format 35 x 45 mm.
  • Le paiement des frais d’inscription.

Attention : tout dossier incomplet se sera pas pris en compte. De plus, le dépôt du dossier sur la plateforme Evalbox ne vaut pas inscription. Toutefois, deux semaines avant l’examen VTC, vous recevrez une convocation par courrier ou mail. Seule cette convocation fera office de confirmation d’inscription.

Vous avez besoin d’aide pour vous inscrire à l’examen VTC ? Pas de panique ! Notre équipe se fera un plaisir de vous accompagner dans cette démarche. Pour toute demande, contactez-nous sans hésiter.

Les frais d’inscription

L’inscription à l’examen VTC s’avère payante. Pour une première inscription, les frais s’élèvent alors à 206 euros pour la totalité des épreuves (présentation à l’admissibilité et à l’admission VTC/Taxi). En l’occurrence, vous aurez la possibilité de payer en ligne via la plateforme Evalbox.

Notez que l’inscription est non remboursable si vous ne vous présentez pas aux épreuves.

Possibilité d’équivalence

A savoir, dans certains cas, vous n’êtes pas dans l’obligation de passer l’examen VTC. En effet, il y a parfois une possibilité d’équivalence…

Deux possibilités

Au cours des dix années précédant votre demande de carte professionnelle, vous avez obtenu une expérience d’un an minimum dans des fonctions de conducteur spécialisé dans le transport des personnes. A temps plein ou à temps partiel, cette expérience doit représenter une durée équivalente à 1607 heures. Si c’est le cas, il vous faudra alors fournir les pièces permettant de justifier cette expérience. Cela vous dispensera d’examen VTC.

Autre possibilité : vous êtes un conducteur, ressortissant d’un État membre de l’Union Européenne ou d’un État faisant parti de l’Espace économique européen et souhaitez exercer de manière durable votre profession sur le territoire national. Vous serez alors exempté d’examen VTC si vous pouvez justifier de votre aptitude professionnelle de conducteur. Cela peut par exemple se faire avec une attestation de compétences ou un titre de formation délivré par l’autorité compétente de l’Etat concerné.

De la réussite de l’examen à l’obtention de votre carte

L’attribution de la carte professionnelle de chauffeur privé n’est pas automatique après une réussite à l’examen VTC. En effet, pour l’obtenir, il faudra en faire la demande auprès de la préfecture du département de votre domicile. Au plus tard 3 mois après votre demande, votre carte professionnelle VTC vous sera alors attribuée.

A savoir, il est possible d’effectuer une telle demande en ligne via le site suivant : https://www.demarches-simplifiees.fr/commencer/demande-de-carte-pro-de-vtc-examen. Pour ce faire, vous aurez à fournir certains documents : votre attestation de réussite à l’examen VTC, votre permis de conduire en cours de validité, votre pièce d’identité, le Cerfa 14880*02, un justificatif de domicile récent, une photo d’identité et pour finir une demande de carte manuscrite.

Notez que la fabrication de la carte et son envoi à votre domicile coûtent 61,01 euros. Le paiement sera exigé une fois votre dossier de demande de carte validé.

Examen VTC - carte professionnelle

Nos conseils pour réussir l’examen

Si vous êtes là, c’est sans doute car vous avez envie de passer l’examen VTC et le réussir. Dans ce contexte, voici quelques conseils, qui pourront vous aider à atteindre cet objectif !

Suivez une formation VTC

Bien évidemment, vous avez la possibilité de vous préparer seul à l’examen VTC. Toutefois, suivre une formation VTC vous donnera les meilleures chances de réussite.

En l’occurrence, notez que nos formations vous prépareront à l’épreuve théorique mais aussi à l’épreuve pratique. Dans la bonne humeur et avec sérieux, nous aborderons tous les aspects de l’examen. Grâce à une équipe pédagogique expérimentée, nous vous proposerons un accompagnement de grande qualité.

Vous souhaitez en savoir plus sur nos formations ? Contactez-nous sans hésiter !

Préparez-vous sérieusement

Que vous prépariez l’examen VTC seul ou grâce à une formation, votre assiduité sera la clé de votre réussite.

A savoir, en vous inscrivant à l’une de nos formations, vous pourrez bénéficier de plusieurs outils pour vous préparer au mieux : book de formation, e-learning, etc.

Reposez-vous convenablement avant les épreuves

Que ce soit pour la théorie ou la pratique, une mauvaise nuit peut véritablement nuire à vos chances de succès. Ainsi, avant chaque épreuve, nous vous conseillons de vous reposer suffisamment afin d’être dans de bonnes conditions le jour J.

Chauffeur VTC : les règles à respecter

Vous souhaitez devenir chauffeur VTC ? Rappelons alors quelques règles à connaître et à respecter…

  • Un chauffeur privé doit avoir un véhicule répondant à des critères spécifiques imposé par le Ministère chargé des transports. Ce dernier doit notamment disposer de 4 à 9 places, chauffeur compris. Au-delà̀ de ce seuil, il s’agit d’un transport lourd de personnes, ce qui nécessite une capacité de transport spécifique.
  • Un chauffeur VTC peut prendre en charge un client seulement si celui-ci l’a réservé avant. Deux options s’offrent alors au chauffeur privé. Il peut soit développer un portefeuille clients, soit passer par une plateforme de réservation tel qu’Uber, Bolt, Kapten, Heetch et autres…
  • Le chauffeur VTC doit obligatoirement détenir une carte professionnelle pour exercer son activité.
  • Un chauffeur privé a l’obligation de suivre auprès d’un centre agréé une formation de 14h tous les 5 ans. Cela permet une remise à niveau des connaissances. Selon cette même fréquence, un chauffeur VTC doit également passer une visite médicale, permettant de valider son aptitude physique.

Vous souhaitez en savoir plus sur l’examen VTC ? Vous avez des questions par rapport à nos formations de préparation à l’examen ? Vous voulez vous inscrire à la prochaine session ? Quelle que soit votre demande, contactez-nous sans plus attendre !